Les scarabées fatals

L


Gros insectes fusant sur vos moignons de gomme
Râpeuse, vous chargez de flots infectieux
La rue où votre essaim déflagrateur va comme
Un cancer dans la veine où rogne un sang pouilleux.

Toussoteux charançons, votre embolie assomme
La ville dont le cœur de grouillements houilleux
Résonne et s’enténèbre, alors qu’au loin la somme
De vos exhalaisons va nécrosant les cieux.

L’horizon vous maudit, rampantes métastases,
Et, quoique vous luisiez, voit s’endeuiller l’Espoir
Que votre mécanique inspire des extases.

Quel crâne déjà creux encor vous meut sans voir
Que répandre sans frein vos trombes à pétrole
Conduit vers un futur aux airs de nécropole.


À propos de l'auteur

Julien Albessard

Misanthrope humaniste, atrabilaire joyeux, rêveur rationnel, insulaire sociable et enthousiaste résigné, comme tout le monde, je ne suis comme personne.

Commentez

Archives

© contenu protégé ©